Actualités, les travaux…

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Les travaux avancent…

L’escalier de secours est terminé. La pause du nouveau parquet a pu démarrer. Les bureaux sont refaits. Il reste la rénovation des salles Hambourg et Boudin avec la peinture et le revêtement du sol ainsi que l’éclairage de la salle Hambourg…

Petit rappel
Créé en 1868 et installé en 1924 dans la chapelle désaffectée du couvent des Sœurs Augustines, le musée fut agrandi en 1973-1974 par l’adjonction d’un bâtiment moderne composé de trois salles de 200 m² chacune et placé dans le prolongement de la chapelle du 19è siècle.

Salle de la Chapelle côté Sud

Salle de la Chapelle

Deux salles ouvrent par une large baie sur l’estuaire de la Seine.

Un second agrandissement est réalisé en 1988, annexant un ancien bâtiment du 19è siècle, ainsi 1200 m² sont réservés à la visite.
Les normes de sécurité ont été appliquées avec les obligations de chaque période de construction mais elles étaient devenues obsolètes.

Des transformations en plusieurs phases ont donc été programmées pour mettre le musée aux normes.

La première phase, de décembre 2014 à mai 2015, a permis de réaliser les travaux suivants :

  • Un escalier de secours et des portes asservies à une centrale incendie ont été crées dans le bâtiment de 1974
  • L’escalier principal du musée a été fermé par des baies vitrées, l’isolant des salles d’exposition afin d’éviter la propagation d’un éventuel feu
  • Le système de chauffage et d’aération a été muni de clapets coupe-feu
  • Enfin, dans les deux grandes salles ouvertes sur l’estuaire, la peinture, le sol et l’éclairage ont été refaits

    La deuxième phase, d’octobre 2015 à avril 2016, concerne la chapelle, les bureaux et les salles Hambourg et Boudin :

  • Les bureaux sont refaits
  • Un plancher neuf en chêne posé dans la chapelle remplaçant le parquet ancien et permettant d’intégrer les installations de chauffage. Un parquet permettant de traiter en grande partie l’accessibilité des personnes à mobilité réduite, en supprimant les marches séparant la chapelle du palier.
  • Les portes des salles Boudin et Hambourg asservies à la centrale incendie
  • Réfection des peintures et sols
  • Peinture de la cage d’escalier
    Une troisième phase, après 2016, prévoit de parfaire l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite avec l’installation d’un nouvel ascenseur et la transformation du hall d’entrée.
Publicités